Le Département dans l’Histoire

 

planpasdecalaisparlouisbrion1792.jpg D’une superficie totale de 6671km2, Le département du Pas-de-Calais est l’un des 83 départements créés par la Révolution française, le 04 mars 1790. Son nom provient du détroit qui le sépare de l’Angleterre, le mot « Pas » venant du mot « passage ».

545pxblasonde769partementfrpasdecalaissvg.png

Blason du Département : « D’azur semé de fleurs de lys d’or et brisé en chef d’un lambel de gueules de trois pendants chargés chacun de trois petits châteaux aussi d’or rangés en pal, à la bordure du même chargée de trois tourteaux de gueules. »

Le Pas-de-Calais est le 5ème département le plus peuplé avec environ 1 500 000 habitants, sans posséder une grande ville dépassant les 100 000 habitants. Il compte 6 communautés d’agglomération, 36 communautés de communes, 1 communauté urbaine, 77 cantons, 12 circonscriptions et 895 communes, ce qui en fait aussi le département français avec le plus de communes.

cartepasdecalais.gif

La plus grande ville est Calais avec environ 75 000 habitants (chiffre de 2008). Suivie de Boulogne-sur-Mer (44000 habitants), Arras (43000 habitants) qui est la préfecture du Département, Lens (36000 habitants) et Liévin (32000 habitants).

agglominie768re.jpg

Historiquement, la révolution industrielle et l’activité minière (Le Bassin minier de notre Région fut le premier producteur de charbon de France jusqu’après la deuxième guerre mondiale) ont permis une croissance démographique forte, avec une population qui a quasiment doublée entre 1850 et 1920.

terril.jpglievin.jpg

La Première guerre mondiale et ses combats acharnés et meurtriers a complètement dévasté le Département, qui fut le plus touché de toute la « Grande guerre ».

steloi1.jpgassaut1914vimy.gifnotredamedelorette.jpgbeffroiarrasde769truit.jpg

Puis, après une période de décroissance de la population, débutée après la crise de 1929 et qui dura jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, la croissance démographique accompagna la « reconstruction » d’après-guerre. Cette croissance démographique se prolongea jusqu’au début des années 1970, passant d’environ 1 150 000 habitants en 1946 à 1 400 000 en 1968.

Puis le déclin de l’industrie et la fermeture de l’activité charbonnière a fait « fuir » le département. Bien que le solde migratoire soit négatif, la population a pourtant stagné depuis les années soixante-dix (1 450 000 habitants en 1999) grâce à une population qui reste jeune avec un excédent fort des naissances sur les décès.

calaisferry.jpgchateaudeboulognesurmer.jpgmaraisaudomarois.jpgarrasbeffroi.jpg

Département riche de paysages, de sites historiques et de plus de 230km de côtes littorales, avec une capacité d’accueil de plus de 300 mille lits touristiques et plus de 3,4 millions de séjours touristiques annuellement, c’est une destination avec des offres touristiques variées :

- Un Parc Naturel Régional regroupant 152 communes et un Parc Départemental de nature et de loisirs de 150 ha

- Des villes d’Art et d’Histoire : Arras, Boulogne-sur-Mer, Saint-Omer, Montreuil-sur-Mer, Aire-sur-la-Lys, Azincourt, Wimille, etc.

- La classification des beffrois au patrimoine mondial de l’UNESCO

- La côte d’Opale, un littoral classé, comme Ambleteuse (classée station de tourisme), Berck-sur-Mer, Boulogne-sur-Mer, Calais, Stella-Plage, Hardelot, Le Touquet-Paris-Plage et Wimereux, qui sont classées « stations climatiques »

- Un tourisme du souvenir avec de nombreux lieux de mémoire des deux guerres mondiales comme le mémorial de Vimy et Notre Dame de Lorette pour la « grande guerre », la coupole d’Helfaut et le blockhaus d’Eperlecques pour la 2ème guerre mondiale.

- l’arrivée du Louvre Lens

- Un tourisme industriel avec la préservation du patrimoine minier (chevalet, etc.) et un tourisme de sport avec le char à voile et le cerf-volant sur le littoral, mais aussi le golf, le canoë-kayak et la pêche sur la Canche, le parapente en Artois, etc.

chevauxboulonnais.jpglartensangetoraustadebollaertpour.jpgimagepdc.jpgcharavoile.jpg

Ce département qui a connu un grand passé et qui a vu naître de grands personnages, tels Robespierre ou Guy Mollet, ce Pas-de-Calais jeune et dynamique, qui a subi de plein fouet la fin de l’ère du charbon et la crise industrielle, continue avec vigueur, détermination et innovation, à l’image de ses habitants et de ses institutions, sa marche vers l’Avenir…

logo62pasdecalais.jpg Pour finir, le Conseil Général, devenu le Conseil Départemental du Pas-de-Calais depuis les élections de mars 2015, est composé de 78 conseillers départementaux issus des 39 cantons. Son Président est le socialiste Michel DAGBERT, qui a succédé à Dominique DUPILET en 2015.

memoirevimy.jpgpaysagedenoscampagnes.jpgsaintomersaintbertin.jpgbateaudepeche.jpg

Commentaires desactivés.

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord