Elections Sénatoriales : Les forces de Gauches résistent dans le Pas-de-Calais

10123120-paquet-neutre-tiers-payant-generalise-le-senat-n-en-veut-pas

 

Je tiens à présenter mes félicitations républicaines aux 7 sénateurs élus dans le Pas-de-Calais, avec une attention particulière pour Sabine VAN HEGHE, ainsi que pour Michel DAGBERT, qui a conduit avec courage  la liste socialiste arrivée en tête avec près de 22.3% des voix.

J’éprouve une déception pour Jean-Claude LEROY qui ne pourra plus poursuivre son engagement parlementaire. Quant à moi, je savais très difficile la possibilité de mon élection, mais j’ai effectué mon devoir militant, avec la considération qui a toujours animée mon engagement : la primauté de l’intérêt général sur les intérêts particuliers.

Je salue le « bon » résultat de la liste communiste, et je ne doute pas que Dominique WATRIN continuera d’être un animateur dynamique au sein de la commission des affaires sociales du Sénat.

Globalement, les forces de Gauche sont majoritaires dans notre Département, avec 3 listes qui représentent près de 48% des voix. Dans cette période politique compliquée, les socialistes ont aussi bien résisté au niveau national. Ce maintien des forces de Gauche doit redonner de l’espoir, tout en nous obligeant à redéfinir un socle commun, à retrouver une unité de projet pour véritablement faire gagner les idées de Gauche et de Progrès social.

Si je respecte les divergences et le débat d’idée, je n‘apprécie pas les commentaires de responsables du mouvement « En Marche » qui indiquent que les sénatoriales sont « une élection du passé ». Au-delà d’une insulte pour l’institution parlementaire et les grands électeurs, ce scrutin digne et respectable permet de désigner des élus du peuple et des territoires qui œuvrent quotidiennement pour nos concitoyens.

Je souhaite plutôt que le Gouvernement tire les leçons de ce scrutin qui est un signal d’alarme face aux mauvaises dispositions et mesures engagées : la baisse drastique des contrats aidés, les 13 milliards d’économies annoncées, la problématique de la compensation de la taxe d’habitation qui pose à la fois un problème financier et d’autonomie des collectivités locales. Sans oublier les grands dossiers du Pas-de-Calais que sont les projets sur le littoral, l’accompagnement du bassin minier, ainsi que le Canal Seine Nord.

Au regard du bouleversement du contexte politique national, si je peux avoir le regret de ne plus être « au cœur de la décision politique », je n’ai aucune amertume. Je quitte mes fonctions d’élue de la République avec le sentiment d’avoir œuvré pour défendre des idéaux de progrès et de justice sociale, d’avoir travaillé au service de la France et de l’intérêt général, et surtout d’avoir été proche de mes concitoyens.

Les différentes équipes qui m’ont accompagnée m’y ont beaucoup aidé.

Femme de conviction et militante, je reste profondément engagée dans la vie politique et citoyenne, ce qui va se traduire désormais autrement…

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord