Journée de mobilisation nationale des personnels des services publics de la santé et du secteur social

greve_hopital_pau

Cette journée de grève des personnels du secteur de la santé et du secteur social, à l’appel de l’intersyndicale FO-CGT-SUD, nous rappelle l’importance et la difficulté dans la mise en place de réponses concrètes pour défendre, pérenniser notre modèle de protection sociale.

Médecin hospitalier de profession, je suis engagée depuis de nombreuses années dans le travail législatif sur les problématiques de santé publique et de notre système de santé, et je reprends à mon compte la déclaration du Secrétaire général de la CFDT, Laurent BERGER, « les agents du service public ne sont pas un coût, ils sont une richesse ».

Madame la Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes, Marisol TOURAINE, a quasiment rétabli les comptes de protection sociale en demandant des efforts particulièrement importants à l’Hôpital public ; remercions-la quand cet équilibre retrouvé est l’acte obligatoire pour la pérennisation de la protection sociale.

Pour autant, l’Hôpital  public a suffisamment contribué, il faut désormais arrêter la demande d’efforts supplémentaires, mais le sujet du fonctionnement, et des dysfonctionnements, à l’Hôpital public n’est pas que financier.

La difficulté de vivre de l’Hôpital révèle aussi les dysfonctionnements de notre système de santé, notamment concernant l’accueil des urgences mais pas seulement. Il nous faut mettre en place les mesures qui permettent une harmonisation de notre système de santé entre l’Hôpital public bien sûr, mais aussi l’Hôpital privé et la médecine libérale, qui doivent permettre la prise en compte du parcours de soins, voire du parcours de santé de nos concitoyens.

Pour répondre au malaise aigu des personnels hospitaliers, Madame la ministre de la Santé, Marisol TOURAINE, a présenté, en décembre dernier, un plan d’action pour l’amélioration de la qualité de vie au travail des hospitaliers.

Au-delà de l’obligatoire réflexion que nous avons pour permettre la pérennisation de notre protection sociale, le sujet de l’organisation de notre système de santé doit être une priorité absolue pour l’élection présidentielle.

Les différents candidats doivent se positionner, et force est de constater que les solutions proposées à Droite ne sont pas les mêmes qu’à Gauche, en particulier sur les effectifs médicaux et paramédicaux.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord