L’élection de D. TRUMP, un coup de tonnerre outre-Atlantique

2562811_956_carteus2_1000x500

Le peuple américain est souverain : je prends acte de l’élection de Donald TRUMP et je tiens aussi à féliciter Hillary CLINTON dans cette campagne électorale difficile, qui engrangent 150 000 voix de plus que son adversaire, mais que 218 « grands électeurs » dans cette élection au scrutin indirect.

Le futur 45ème Président des Etats-Unis a d’ailleurs effectué une première intervention beaucoup plus sobre que ses discours et propos de campagne.

La surprise est tout de même totale, car le milliardaire qui s’est mis à dos l’immense majorité des médias et une bonne partie des élus et personnalités de son propre parti a déjoué toutes les prévisions pronostics et les sondages.

Il y a quelques mois, le réalisateur américain Mickael MOORE déclarait dans un courrier public les raisons qui feront que Donald TRUMP serait élu, et notamment : « des millions de gens seront tentés de devenir marionnettistes et de choisir le camp Trump dans le seul but de brouiller les cartes et de voir ce qui arrivera »

Comme l’immense majorité des élus politiques et des médias, tout en le craignant, je n’imaginais pas ce résultat possible… j’avais tort…

La crise que nous traversons n’est pas qu’économique ou même sociétale, elle est plus profonde… Elle objective l’installation du doute dans les capacités des institutions, la méfiance grandissante dans la classe politique, une défiance qui génère le rejet par des millions de personnes qui ne se reconnaissent plus ni dans les idéaux et les valeurs, ni dans les discours et les actes proposés par les politiques.

Aujourd’hui, je me rappelle simplement d’une partie du discours prononcé à la fin du film « le Dictateur » de Charlie CHAPLIN :

(…)L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang.

Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. 

Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques.

Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous pensons beaucoup trop et nous ne ressentons pas assez.

Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité.

Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse.

(…)

Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance.

Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur.

Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous ! »

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord