• Accueil
  • > Archives pour octobre 2016

Archive pour octobre, 2016

Le drame de Viry-Châtillon, un choc national qui ne doit pas être instrumentalisé

x870x489_police_strasbourg.jpg.pagespeed.ic.NeNDYeVJR8

Après l’odieuse attaque de policiers à Viry-Chatillon, qui a fait 4 blessés dont un dans un état très grave, nous sommes tous choqués par cet acte barbare, et je m’associe à la douleur de ces fonctionnaires blessés, celle de leurs familles et amis ainsi que de l’ensemble des forces de l’ordre républicaines.

Je comprends la sidération et la colère des citoyens et des élus, ainsi que la légitime protestation des policiers face à cette action d’une rare violence qui met en exergue les difficultés pour les forces de l’ordre de travailler « sereinement » au quotidien dans certains territoires, certains quartiers.

D’autre part, au-delà de ma confiance et de mon total soutien pour le travail exemplaire du Ministre de l’Intérieur, Bernard CAZENEUVE, je comprends aussi une certaine indignation face à l’emploi du terme « sauvageons », propos inapproprié dans ces circonstances dramatiques. Le Premier Ministre s’est d’ailleurs exprimé sur cette agression ignoble pour dire que « ce sont des criminels » ainsi que présenter des mesures d’urgences pour l’équipement des véhicules et des policiers dans certaines zones sensibles afin de répondre à ces nouvelles formes de violences graves (dispositifs « anti-caillassage », « voire de blindages », tenues « intégralement ignifugées ») ainsi que des pistes de réflexion pour améliorer leur travail de respect de l’ordre public et de protection des biens et des personnes, notamment l’utilisation éventuelle de caméras mobiles.

Par contre, je m’insurge vivement de la reprise « politicienne » de certains dans le cadre des campagnes électorales à venir… notamment les critiques de la droite qui use de la « passion » de ce drame pour vociférer alors qu’elle a supprimé plus de 12 000 postes de policiers et gendarmes sous le quinquennat précédent !

Les discours populistes, les « y’a qu’à faut que » sécuritaires ne sont pas dignes de ceux qui les profèrent, ainsi que d’un irrespect de la gravité de la situation comme de la douleur des victimes et de l’ensemble des forces de l’ordre !

La République doit faire respecter le droit, la Justice doit condamner fermement les auteurs de cette lâche attaque. Mais au-delà cette légitime exigence d’ordre public et de sécurité, nous devons aussi regarder la complexité d’une situation dans certains territoires.

Rien ne peut retirer la responsabilité des auteurs de violences envers les forces de l’ordre comme envers les citoyens, mais le traitement efficace des problématiques de violences, souvent sur fond de misère sociale et de trafics illégaux, ne peut se résoudre sans améliorer l’avenir de ces territoires et de ces populations mis « au banc » de la société, principalement d’une jeunesse en perte de repère, d’espoir et de confiance dans la République.

Le droit à la sécurité est un droit régalien, tant pour ses serviteurs que pour nos concitoyens.

12345

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord