• Accueil
  • > Archives pour janvier 2015

Archive pour janvier, 2015

Le Premier Ministre présente les mesures pour répondre à la menace terroriste

Valls mobilisation contre terrorisme

Après les drames meurtriers qui ont frappé notre Nation, Le Premier Ministre a présenté les mesures pour répondre efficacement à la menace terroriste.

Au début de son allocution, Manuel VALLS a rappelé l’engagement pris par le Gouvernement : « Au cours de trois dernières années, à la suite des enseignements des tragédies de Montauban et Toulouse, des mesures importantes ont été prises. Nous avons d’abord mis un terme à l’hémorragie dans les effectifs des forces de sécurité. De même, l’ensemble des budgets des ministères (Intérieur, Justice) ou des services (DGSE) contribuant à la lutte contre le terrorisme ont été préservés ou augmentés. La réforme et le renforcement du renseignement intérieur ont été lancés dès 2012 (…) Deux lois antiterroristes ont été adoptées à une très large majorité. La première, en décembre 2012. La seconde en novembre 2014. Elles ont permis de compléter notre arsenal juridique répressif, de mieux traiter les enjeux du cyber-djihadisme et de contrôler les départs et les retours vers ou depuis les théâtres d’opérations. »

Dans la volonté affirmée de vérité aux français, le Premier Ministre a admis une augmentation des « individus radicalisés et pouvant passer à l’acte », avec pour conséquence une importante augmentation des surveillances et des moyens nécessaires à cette lutte : « Sans renforcement rapide et massif de leurs moyens, nos services de renseignement, nos services d’enquêtes, la magistrature, l’administration pénitentiaire et les dispositifs de prise en charge de la jeunesse risquent en effet de se trouver submergés. »

Le Chef du Gouvernement a ensuite énoncé les nouveaux moyens qui seront alloués pour combattre toutes les dérives radicales et les obscurantismes violents, tous les terrorismes barbares qui veulent détruire notre Démocratie.

Comme l’a explicité Manuel VALLS, « Il ne faut jamais sous-estimer l’ampleur et la difficulté de la tâche des services de renseignement (…). C’est pourquoi, la première urgence, la première exigence, c’est de renforcer encore les moyens humains et techniques des services de renseignement. Nous devons aller plus loin que ce qui a déjà été engagé. »

Ainsi, sur les propositions du Ministre de l’Intérieur, Bernard CAZENEUVE, et de la Garde des Sceaux, Christiane TAUBIRA, 1 400 emplois au sein du ministère de l’Intérieur et 950 emplois dans l’administration pénitentiaire et la protection judiciaire de la jeunesse seront créés au cours des trois prochaines années, ainsi que 250 postes supplémentaires au ministère de la Défense et 80 au ministère des Finances.

Le Premier Ministre a précisé que « ce sont donc 2 680 emplois supplémentaires qui seront consacrés à la lutte contre le terrorisme dans les services régaliens de l’Etat et dans les juridictions. Cet effort est massif, mais il est indispensable pour garantir la sécurité et la protection des Français. »

Pour accompagner ces moyens humains complémentaires, 233 millions d’euros au profit du ministère de l’Intérieur et 181 millions pour le ministère de la Justice seront dégagés sur trois ans, soit un total de 425 millions d’euros de crédits supplémentaires.

Ces budgets permettront d’améliorer la protection des agents sur la voie publique, notamment des gilets pare-balles plus performants, d’un armement plus adapté pour faire face à la présence d’armes de guerre, ainsi que le « renforcement du nombre de véhicules de police et de gendarmerie en 2015 ».

De plus, des investissements dans des matériels plus performants seront effectués pour les unités en charges de la lutte contre le cyber-djihadisme.

Les 181 millions d’euros prévus pour le ministère de la Justice permettront notamment le d’améliorer la sécurité des sites exposés ainsi que le renforcement les moyens technologiques et informatiques des juridictions.

Ces mesures fortes sont accompagnées aussi par d’autres actions au sein des prisons, avec la création de 5 quartiers dédiés au regroupement des personnes détenues radicalisées, sur le modèle de celui qui est expérimenté à la prison de Fresnes, ainsi que le recrutement de 60 aumôniers musulmans supplémentaires aux 182 déjà en poste dans les prisons.

De plus, Manuel VALLS a précisé aussi qu’ « au-delà du renforcement sans précédent des moyens, il est indispensable de conforter les capacités d’agir des services de renseignement »

Dans ce sens, bien que le projet de loi sur le renseignement soit en cours d’élaboration bien avant l’épisode tragique de ce début d’année, ont été accélérés pour être transmis au Parlement en avril 2015. Ce texte permettra que « l’intégralité des opérations assurées sur le territoire national bénéficieront de la légitimité de la loi et feront l’objet d’une autorisation expresse. »

Sur la question d’une « peine d’indignité nationale », le Premier Ministre ne veut pas avancer dans la précipitation et souhaite  « qu’une réflexion transpartisane puisse être conduite par les présidents des Commissions des lois des deux assemblée, Jean-Jacques URVOAS et Philippe BAS, pour examiner et formuler des propositions définitives dans un délai de six semaines. »

Dans cette période difficile, Le Président de la République, Le Premier Ministre et le Gouvernement agissent avec détermination et rigueur, refusant d’entrer dans la précipitation ou les arguments populistes et liberticides.

De nombreux parlementaires de droite ont salué ces décisions fortes, qui reflètent la volonté de défendre notre sécurité collective et individuelle, notre Liberté et nos valeurs Républicaines.

123456...8

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord