• Accueil
  • > Archives pour novembre 2014

Archive pour novembre, 2014

L’Anneau de la Mémoire, 580 000 citoyens du Monde morts pour la Paix

1613789_10202153802481190_6636823892915011432_n

Pour le 96ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918, après les commémorations de l’Arc de Triomphe au cours desquelles le Président de la République a ravivé la flamme du soldat inconnu, en mémoire des soldats morts pour la France lors de la première guerre mondiale, en mémoire des soldats tombés au cours de l’année écoulée. Il s’est rendu à la nécropole de Notre-Dame-de-Lorette pour l’inauguration du mémorial international de la Mémoire.

Y sont gravés par ordre alphabétique, sans distinction de nationalité, de religion ou de grade, les noms des 580 000 soldats tués sur les terres de Flandre et d’Artois durant la Grande Guerre. Présente, j’ai ressenti une profonde émotion.

En cette année de centenaire du début des hostilités, dans lesquelles 27 000 français tombent sur le champs de bataille durant la seule journée du 22 août 1914, il est important de se souvenir de l’engrenage terrible qui a conduit à 4 années d’une véritable « boucherie humaine » de plus de 9 millions de morts, de 20 millions de blessés et d’une Europe dévastée.

L’implantation dans un déséquilibre  voulu de l’Anneau de la Mémoire, raconte « la fragilité de la Paix ».

L’Anneau illustre l’égalité de la souffrance des combattants dans ce conflit.

Ce projet symbolique, porté avec force par le Président du Conseil Régional, Daniel PERCHERON, veut « rassembler dans une fraternité posthume tous ces combattants de tous ces continents ».

Dans la plus grande nécropole militaire de France, qui comprend 20 000 tombes individuelles et 22 000 soldats inconnus, le Président de la République a tenu à rendre hommage à l’ensemble des combattants, rappelant à nos concitoyens ainsi qu’aux délégations ministérielles de 8 pays : « commémorer ce n’est pas uniquement se souvenir des morts, mais aussi rappeler notre devoir pour la paix, la sécurité, les droits de l’homme et la démocratie. »

Le souvenir de ce triste passé doit nous permettre de mieux comprendre notre présent, mieux préparer notre Avenir commun parce qu’ « honorer les morts, c’est projeter le pays pour le faire avancer ».

Dans cette période de difficultés dans laquelle nombre de concitoyens expriment leurs doutes, le Président a exprimé avec force : « chaque fois qu’apparaissent les nationalismes, les idéologies de haine et les séparatismes, nous devons nous souvenir de l’engrenage infernal de l’été 1914, parce que la paix est en équilibre, à la merci des fanatismes. »

Face aux discours de repli sur soi et de rejet de l’autre qui se nourrit de la crise actuelle, le Chef de l’Etat a rappelé : « notre pays a subi des épreuves bien plus terribles que les difficultés auxquelles nous faisons face aujourd’hui », « l’avenir se construit la tête en avant, pas le regard en arrière ».

Dans ce contexte de commémoration de ce 20ème siècle meurtrier qui a vu l’Europe s’entredéchirer, le Président de la République a tenu a reprendre les paroles de François MITTERRAND : « La France est notre patrie, l’Europe est notre avenir. »

Dans cette période de célébration de la Paix, soyons unis et solidaires pour continuer d’écrire ensemble l’histoire de notre Nation, soyons confiants et volontaires pour continuer la construction de l’Europe, notre Avenir.

Soyons fiers de nos valeurs républicaines pour continuer notre participation active dans le progrès humain.

lorette

1...345678

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord