• Accueil
  • > Archives pour octobre 2014

Archive pour octobre, 2014

Le Sénat débat de la délimitation des régions : un rendez-vous manqué…

IMG_1827

Dans le cadre du débat parlementaire en 2ème lecture au Sénat sur le Projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral, c’est avec une grande déception que j’ai acté le refus de l’amendement, à 2 voix près, présenté des parlementaires socialistes du Nord-Pas-Calais (M.DELEBARRE, R.VANDIERENDONCK, H.POHER, D.BAILLY, D.PERCHERON, J-C.LEROY et moi-même)

L’objet de cet amendement était de ne pas fusionner la région Nord-Pas-de-Calais avec la région Picardie, conformément à la carte initiale du gouvernement présentée par le Président de la République en juin dernier.  

Comme je l’ai expliqué le jeudi 30 octobre dernier lors des discussions sur le projet : « Disjoindre le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie n’est pas la manifestation d’un repli égoïste. Le Gouvernement lui-même avait défendu cette position ; Monsieur le ministre veut continuer de co-construire, faisons-le.

Le Nord-Pas-de-Calais est caractérisé par sa taille et la densité de sa population, par son dynamisme économique, ses coopérations transfrontalières, l’existence d’une métropole fédératrice ; elle collabore avec ses deux départements sur un projet territorial innovant.

Des coopérations existent avec la Picardie, nous avons une histoire partagée ; elles ne sont pas séparées par un mur étanche. En revanche, elles n’ont pas en commun de projet structurant sinon demain le canal Seine-Nord. »

Lors de mon intervention, pour étayer ma position contre cette proposition de fusion de nos deux régions, j’ai évoqué un exemple très concret concernant l’hospitalisation de nos concitoyens qui nécessite une prise en charge hospitalo-universitaire : comme le département du Pas-de-Calais ne possède pas de Centre Hospitalier Universitaire, « 90 % des patients du Pas-de-Calais sont transférés vers Lille, 10 % seulement vers Amiens ».

Enfin, j’ai aussi précisé que « la fusion entraînerait des lenteurs qui nous handicaperaient tous longtemps, avec des conséquences économiques et sociales graves. Notre taux de chômage grimperait. »

 

Retrouvez mon intervention et l’ensemble de la discussion sur : http://www.senat.fr/cra/s20141030/s20141030_2.html#par_23

 

12345...11

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord