Archive pour août, 2013

La « rentrée » du Gouvernement placée sous le signe de la continuation du courage politique et de ses premiers résultats

La « rentrée » du Gouvernement placée sous le signe de la continuation du courage politique et de ses premiers résultats rentree-gvt1-300x130

Après 16 mois de combats incessants pour redresser la France, les choix portés par le Président de la République et les mesures appliquées par le Gouvernement commencent à montrer leurs premiers effets positifs.

En effet, alors que l’opposition et des « experts » vendaient à tout vent que les choix du Gouvernement ne feraient qu’aggraver la crise socio-économique, le deuxième trimestre 2013 voit une croissance de +0,5 points, les chiffres du chômage voient une augmentation ralentie du nombre de chômeurs, et une baisse significative du chômage chez les moins de 25 ans depuis 3 mois consécutifs.

Par une radicalisation du discours de l’aile la plus conservatrice, la Droite « tente de faire oublier » son incapacité à régler les problématiques socio-économiques après 10 ans pouvoir ininterrompu, ainsi que le bilan du dernier quinquennat avec l’explosion de la dette publique ( +600 milliards d’euros), un million de chômeurs supplémentaire, la destruction de 350000 emplois industriels, 75 milliards de cadeaux fiscaux aux plus riches et la création de 24 taxes…

Sans discours de division, François HOLLANDE démontre la cohérence de son programme, la qualité de son analyse et la force des propositions engagées par la majorité présidentielle.

Néanmoins, je comprends l’impatience légitime de nos concitoyens, ainsi que leur volonté d’une amélioration rapide de la situation socio-économique et de leur quotidien.

Aussi, au delà des discours partisans, nous devons saluer le courage du Président de la République et du Gouvernement pour l’exemplarité du dialogue social, la force des réformes engagées (Pacte de compétitivité, emplois d’avenir, contrats de génération, accord sur le marché du travail, projet pour la santé, loi sur la consommation et l’économie sociale et solidaire, etc.) avec l’objectif du redressement de la France dans la justice, malgré une situation dégradée dans un pays à fleur de peau…

La rentrée politique s’annonce dans la continuité du courage politique engagé depuis 16 mois, avec notamment l’élaboration de la réforme des retraites.

Le Gouvernement préfère la vérité et le dialogue face à ce sujet difficile, après une réforme effectuée en 2010 par l’UMP, menée arbitrairement et sans discussion avec les différents acteurs, qui débouche aujourd’hui sur une projection de 20 milliards d’euros de déficit en 2020…

La majorité actuelle doit repenser une solution pour rééquilibrer les comptes sociaux et pérenniser notre système par répartition, toujours dans la méthode du dialogue, la volonté de réussir ensemble, l’objectif de justice sociale.

Aussi, les réactions des partenaires sociaux suite aux annonces du Premier Ministre démontrent la cohérence des pistes de réflexions et de propositions :

« Nous sommes rassurés sur un certain nombre de propositions », a déclaré le secrétaire général de la CFDT et son organisation syndicale « prend acte des efforts partagés et mesurés qui sont demandés et restera vigilante sur la concrétisation des mesures de justice annoncées »

La CFTC « considère avoir été en grande partie entendue », « au regard de ses principales attentes », et bien qu’en désaccord sur certaines positions, le syndicat F.O déclare que « le gouvernement a su entendre » des revendications « notamment sur le sujet de la pénibilité, d’égalité hommes/femmes et d’évitement de la hausse de la CSG ».

Au sein des organisations patronales, bien que sur la défensive, le responsable de la  CGPME s’est déclaré « de nature confiant, (…) Nous avons ouvert un certain nombre de pistes que le Premier ministre a, semble-t-il, entendu ».

Face aux difficultés actuelles qui s’imposent à tous, la mise en place d’une réforme ambitieuse et pérenne, dans un esprit de justice et de progrès social, doit permettre de répondre aux réalités économiques sans rompre notre contrat social républicain qui place l’Homme au cœur de notre projet de société.

A titre personnel, je pense que le cadre de ce projet énoncé par Jean-Marc AYRAULT présente des orientations spécifiques concrètes pour une prise en compte réelle de la pénibilité au travail et pour la situation des femmes.

Ces orientations courageuses élaborent un cadre ambitieux pour la construction collective de cette réforme importante et nécessaire, qui s’enrichira du dialogue avec les différents acteurs.

Le débat parlementaire sera aussi fondamental, et j’y participerai activement.

Il est de notre devoir citoyen d’entreprendre la compréhension de notre société dans le respect mutuel et le dialogue collectif, afin de l’améliorer dans le sens du pacte républicain, dans le sens de l’intérêt général, dans le sens de nos convictions humanistes.

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord