Archive pour avril, 2013

La situation de la France : confiance au Chef de l’Etat

La situation de la France : confiance au Chef de l’Etat dans La politique nationale hollande4-300x164

Sur le plateau de la chaîne publique, le Président de la République s’est exprimé durant près d’une heure, jeudi 28 mars, afin de réaffirmer sa détermination dans le cap de la croissance, objectif de l’ensemble des choix et des actions menées depuis le début de son quinquennat.

François HOLLANDE a rappelé que dans la situation socio-économique actuellement difficile, « On est en bataille. Je suis en ordre de bataille, je suis le chef de cette bataille », démontrant clairement qu’il assume pleinement sa position de Chef de l’Etat et qui a fait dire à Bruno LE ROUX, Président du Groupe socialiste de l’Assemblée Nationale : « (…) il est le même face à la crise que face au terrorisme : un Président de combat qui forge son autorité dans l’exemplarité, le sang froid et la constance (…) Sur chaque sujet, le chômage, la protection sociale, le rétablissement des finances, il tient le cap ».

Le Président de la République a d’ailleurs rappelé, que bien les problèmes ne se résolvent pas en moins d’un an, « le cap de la croissance » ainsi que les choix politiques importants sont mis en œuvre pour y répondre :

- contrats de génération et emplois d’avenir

- accord de sécurisation de l’emploi

- le pacte de compétitivité

- la banque publique d’investissement

Avec cette nouvelle explication, François HOLLANDE a aussi démontré sa connaissance approfondie et fine de l’ensemble des dossiers, des enjeux et des perspectives pour notre pays, ainsi que sa capacité forte à comprendre les évolutions et à adapter des réponses cohérentes : la taxe de 75%, le choc de simplification administrative, le maintien du budget de la Défense, le déblocage des accords de participation aux bénéfices, l’interdiction de la Gestation pour Autrui (GPA), la limitation des allocations familiales pour les revenus les plus aisés.

Contrairement à l’opposition de droite qui hurle à « l’immobilisme » ou « l’imposture », occultant volontiers ses 10 ans de responsabilité, notre Président a montré, dans un calme rassurant et une honnêteté déterminée, sa compréhension des difficultés ainsi qu’une vision précise pour la sortie de crise.

Sa volonté de rassemblement des français peut « surprendre » après 5 ans d’un sarkozysme surmédiatisé qui a attaqué, accusé, divisé les français pour mieux cacher les choix politiques en faveur des plus riches au détriment des finances publiques… Aujourd’hui dans l’opposition, l’UMP tente encore de dissimuler sa responsabilité dans la situation actuelle après une décennie à la tête du pays !

François HOLLANDE a montré sa capacité à diriger, à prendre des décisions difficiles, dans l’intransigeance des enjeux ainsi que dans l’exemplarité gouvernementale, évoquant Jérôme CAHUZAC, à qui il fait « confiance dans sa parole » mais rappelant son engagement : « Quand un membre du gouvernement est impliqué dans une procédure, il ne sera plus membre du gouvernement. »

Le Chef de l’Etat a aussi exprimé l’exigence du rassemblement, « Ce que j’ai à faire c’est à mobiliser » face à la « radicalité, la montée des violences », il a martelé qu’« il faut donner de l’espoir, la France à des atouts » et ne pas céder aux dangers du populisme.

Le choix de François HOLLANDE est clairement « l’union qui fait la force », face à une droite et une extrême droite qui prennent le parti du « diviser pour mieux régner »… il est toujours plus facile de faire porter la responsabilité sur les uns ou les autres que d’ouvrir le dialogue sur les enjeux primordiaux, de concerter dans le sens de l’intérêt général.

Dans les heures difficiles, l’Histoire nous rappelle de ne pas céder aux théories du « bouc émissaire », ni aux discours de rejet et de haine qui profitent des angoisses et des doutes pour détruire méthodiquement la Démocratie et la Liberté…

Face à la dénonciation d’un soit disant « immobilisme » par l’UMP, le Gouvernement est sur tous les fronts depuis 10 mois : augmentation de l’allocation de rentrée scolaire de 25%, coup de pouce au SMIC en juillet 2012, réforme de calcul des tarifs du gaz, réforme de l’éducation nationale avec 60 000 création de postes sur le quinquennat, baisse du salaire des ministres, Pacte de compétitivité, emplois d’avenir, contrats de génération, Banque Publique d’Investissement, embauche de 2 000 personnes à Pôle Emploi, etc.

« L’âme de la France, c’est l’égalité », nous devons avancer avec une volonté commune vers plus de Justice et de Solidarité, car le seul véritable moteur d’une société c’est le Progrès social.

Le chef de l’État, soucieux du consensus national et de l’apaisement pour faire face à notre Avenir commun, a démontré aux Français sa détermination et son cap : « Je sais ce que je veux faire, je sais ce que je décide. On est jugé sur des résultats, on n’est jamais jugé sur des discours ».

1...56789

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord