• Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

Archive pour décembre, 2012

Le Gouvernement engagé dans la lutte contre chômage avec le contrat de génération

Après un temps d’analyse et de dialogue avec les partenaires sociaux, dont la grande Conférence Sociale de juillet dernier, le Gouvernement a adopté lors du conseil des Ministres du mercredi 12 décembre, le projet de loi portant sur la création des contrats de génération.

Le texte, qui sera présenté à l’Assemblée Nationale en janvier 2013, va permettre de lutter contre le chômage des jeunes et des séniors, trop souvent les premières victimes du chômage.

En effet, près de 25% des jeunes sont actuellement en recherche d’emploi, et même s’il n’y en a « que » 7% au chômage, la réalité fait qu’une fois sortis de l’emplois, les séniors ont de très grandes difficultés a retrouver une activité.

Ce dispositif, présenté par Michel SAPIN, va permettre la transmission des savoirs et des compétences en s’appuyant sur la complémentarité des générations de travailleurs : le dynamisme des débutants avec celle de l’expérience et la connaissance des réalités des travailleurs en fin de carrière.

Le Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Sociale, traduit dans les faits un des engagements phares (proposition 33) de François HOLLANDE lors de la campagne présidentielle afin de « permettre l’embauche en CDI de jeunes, accompagnés par un salarié plus expérimenté, qui sera ainsi maintenu dans l’emploi jusqu’à son départ à la retraite ».

Les entreprises de moins de 300 salariés, qui représentent près de 60% de l’emploi salarié, seront les premières bénéficiaires de ce contrat de génération par l’octroi d’une incitation financière annuelle de 4000€, et ce durant 3 ans, pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans en C.D.I avec le maintien en activité d’un salarié de plus de 57 ans.

Ce mécanisme progressif ne concernera pas les entreprises de plus de 300 salariés. Ces grandes sociétés ne percevront pas cette prime mais elles seront dans l’obligation, sous peine de pénalités financières, de négocier un accord collectif dans le cadre du contrat de génération, avec des objectifs précis d’embauche et de formation en alternance,.

Après la création et la signature des premiers contrats d’avenir début novembre, le Gouvernement continue, avec la même détermination, la mise en place de mesures fortes dans la lutte contre le chômage.

L’ambition affichée sur ce projet est de pérenniser l’emploi des séniors tout en offrant des perspectives d’insertion dans le monde du travail aux jeunes, par la création de 100 000 emplois par an, soit 500 000 sur le quinquennat, ce qui représente 1 000 000 de travailleurs.

D’autre part, je tiens à exprimer mon soutien et ma confiance dans les décisions du Premier Ministre concernant le sujet de l’usine de Floranges.

Malgré les doutes compréhensibles des salariés concernant leur avenir, surtout en cette période de crise et d’instabilité, l’accord établit entre le Gouvernement et le leader mondial de l’acier permet d’éviter tout licenciement ainsi qu’une pérennisation du site de production, par des engagements financiers et des investissements sur 5 ans, qui font dire au P.D.G du groupe ARCELOR-MITTAL, Lakshmi MITTAL : « c’est un accord juste car il assure un avenir pérenne et rentable à l’ensemble de notre activité et donc à la filière acier en France. Nous ne nous sommes pas inscrits dans le court terme à l’occasion de cette négociation, mais bien dans le long terme. »

Je serai vigilante sur l’application du contrat signé par le PDG du groupe ARCELOR-MITTAL.

12345

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord