• Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

Archive pour novembre, 2012

Novembre 2012, les Etats Unis confirme Obama et le Gouvernement Français prend des mesures historiques pour le redressement du pays !

Novembre 2012, les Etats Unis confirme Obama et le Gouvernement Français prend des mesures historiques pour le redressement du pays ! dans La politique internationale m.ayrault-+-m.galois-300x204

Avant tout, je me réjouis de la réélection de Barack OBAMA comme Président des Etats-Unis, il saura continuer à insuffler une trajectoire qui prend mieux en compte le rôle de régulateur de l’Etat face à la « loi du marché », de la déréglementation et du « pouvoir de l’argent ».

Bien que la crise actuelle et l’Etat des finances américaines ne facilitent pas la mise en place de politique d’intervention forte, je suis persuadée que le Président OBAMA continuera la mise en place de ses projets de solidarité durant ce deuxième mandat. Il a annoncé sa volonté de continuer la réforme du système d’assurance santé  après avoir déjà effectué une réforme de l’accès aux soins (l’« Obamacare » voté en 2010), qui a étendu la couverture santé pour les femmes, les jeunes, les personnes âgées, les bas revenus et les petites entreprises.

Aussi, je félicite chaleureusement le Président américain et je lui souhaite sincèrement mes vœux de réussite dans les prochains défis de ce mandat.

D’autre part, suite au rapport de Louis GALLOIS commandé par le Gouvernement, Jean-Marc AYRAULT a présenté mardi dernier le « pacte de compétitivité », basé sur l’analyse et les préconisations de ce rapport afin de mettre en place une « étape décisive de la sortie de crise » comme l’a annoncé le Premier Ministre.

Ces meures annoncées par le gouvernement répondent avec courage et détermination aux enjeux de notre pays : redonner de la compétitivité, redynamiser l’industrie et le marché de l’emploi tout en continuant les efforts de maîtrise de la dette publique et sans austérité.

Seule une politique de relance peut permettre une reprise de l’activité économique et de la croissance. Le Président de la République et Jean-Marc AYRAULT réussissent encore une fois un tour de force dans la mise en place d’un projet ambitieux de redressement de la France.

La Droite a d’abord été dans une position de déni afin d’éviter une fois de plus de parler de ses responsabilités dans l’état actuel de notre pays après 10 ans au pouvoir ! Puis, ils ont applaudi le rapport, en demandant au gouvernement d’avoir « le courage » de « les appliquer dès maintenant », alors que Nicolas SARKOZY avait enterré le rapport de Jacques ATTALI, publié en 2010, qui préconisait déjà une série de mesures pour renforcer la croissance, dont une baisse des cotisations sociales…

Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem DESIR, a rappelé que le rapport GALLOIS est «un implacable réquisitoire contre le bilan de 10  ans de politique de la droite» et il a dénoncé aussi «l’UMP, qui prétend aujourd’hui donner des leçons, a été totalement incapable d’empêcher le recul de l’industrie française quand elle était au pouvoir».

Le Gouvernement a analysé et arbitré les propositions du rapport GALLOIS. Dès lundi, Jean-Marc AYRAULT confirmait son refus ferme concernant la recherche sur les techniques d’exploitation des gaz de schiste et il a annoncé mardi 06 novembre dernier les mesures engagées par le Gouvernement :

- l’allègement de 20 milliards d’euros du « coût du travail » sur 3, ans, sous la forme d’un crédit d’impôt calculé en proportion de la masse salariale brute de l’entreprise, hors salaires supérieurs à 2,5 fois le SMIC.

- Une évolution des taux de TVA au 1er janvier 2014, avec une baisse de la TVA de 5,5% à 5% sur les produits de première nécessité, une hausse du taux intermédiaire de 7 à 10%, dans les travaux et la restauration notamment, et une hausse de la TVA générale de 19,6 à 20%. La baisse du taux de 5,5% à 5% sur les produits de première nécessité est fondamentale pour la préservation du pouvoir d’achat de nos concitoyens, principalement des plus modestes.

- La possibilité de faire bénéficier les entreprises françaises de dispositifs de financement export alignés sur les meilleures pratiques étrangères. La mesure sera mise en œuvre dans le cadre de la loi de finances rectificative 2012.

- La nécessité de renforcer la gouvernance et les moyens des comités de filières de la Conférence nationale de l’industrie (CNI) afin de « refonder la CNI pour élaborer et mettre en œuvre des pactes entre les entreprises d’une même filière ».

- L’introduction d’au moins deux représentants des salariés au sein du conseil d’administration ou de surveillance, que les salariés connaissent bien et dont ils sont fiers

- L’engagement à ne pas modifier cinq dispositifs fiscaux pour l’investissement (crédit impôt recherche, dispositifs favorisant la détention et les transmissions d’entreprises, incitations sociales aux jeunes entreprises innovantes…)

La Droite peut essayer de dénoncer une « usine à gaz », le Gouvernement socialiste met en œuvre après 6 mois ce que l’UMP n’a jamais fait en 10 ans de responsabilités nationales, un véritable plan d’action national sur tous les fronts !

 

Post Scriptum : je tiens à rappeler que les salariés et les entreprises règlent des cotisations sociales et non des charges sociales ; au delà de la simple sémantique, il m’apparaît très important de rappeler que nos cotisations sociales financent notre système de protection sociale au service de l’intérêt général !

 

1...56789

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord