• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

Archive pour novembre, 2011

LE PLAN D’AUSTERITE, REFLET DE L’ECHEC DE LA POLITIQUE DE NICOLAS SARKOZY

Même si la crise en Grèce est loin d’être réglée, un pas significatif est franchi avec l’acceptation, par les partis politiques, de la formation d’un gouvernement d’Union Nationale. J’estime très malheureux la présence de 3 ministres d’extrême-droite au sein de ce gouvernement, mais nous pouvons acter ce changement de gouvernance comme la première étape d’un socle de solutions pérennes pour le pays et l’intérêt général. Mais comme l’application du plan d’aides de l’Union Européenne s’accompagne d’une politique d’austérité grave, je souhaite vivement que les réformes à venir seront justes et le moins pénible possible pour la population, particulièrement les plus fragiles qui subissent de plein fouet la crise.

Au niveau national, le gouvernement a présenté son deuxième plan d’austérité en moins de 6 mois et qui, comme l’a dit François Hollande, « poursuit une politique de bricolages et de rapiéçages ». Depuis le début de son quinquennat, Nicolas Sarkozy a fait le choix politique de favoriser les catégories sociales les plus aisées, comme avec le paquet fiscal (bouclier fiscal, allégement de l’ISF, défiscalisation des droits de succession, etc.). L’ensemble de ses mesures correspond à plus de 75 milliards d’euros de déficits cumulés. Il a aussi favorisé l’étranglement financier des institutions locales (Régions, Départements, Intercommunalités et Communes), pourtant à l’origine de 70% des investissements publics, c’est à dire les acteurs majeurs dans l’économie. Et même si nul ne pouvait prévoir la crise et son ampleur mondiale, le gouvernement s’est entêté dans sa logique et n’a pas su réagir, ni répondre aux enjeux socio-économiques qui se sont présentés devant lui. Il n’a pu su adapter son action pour endiguer la perte de vitesse de notre économie, la montée abyssale de l’endettement public, la hausse du chômage et la baisse du pouvoir d’achat.

Le Premier Ministre a même déclaré que le mot « faillite » n’est « plus un mot abstrait ». Après avoir gâché l’argent public au profit des plus riches, après n’avoir eu aucun discernement ni aucune réaction politique forte dans la gestion de cette crise, le gouvernement va faire de nouveau « payer l’addition » à l’ensemble des Français par un nouveau plan d’austérité de 7 milliards d’euros dont 86% sera supporté par les ménages au travers de mesures injustes :

- augmentation de la TVA à taux réduit : même si les produits de premières nécessités n’entrent pas dans le cadre de la mesure, François Fillon augmente l’impôt le plus injuste et pénalise même l’accès à la culture (TVA sur le Livre, le cinéma, etc.).

- le gel à 1% de la revalorisation des prestations sociales : soit une baisse du pouvoir d’achat des plus pauvres par une revalorisation nettement plus faible que l’augmentation du coût de la vie

- avancée d’un an de la réforme des retraites : les générations nées entre 1952 et 1956 subiront cette réforme injuste que nous combattons depuis le début

- le gel du salaire du Président et des ministres : après une augmentation du salaire présidentiel de 170% en début de mandat, voici un simple effet d’annonce puisque l’augmentation de ces salaires est alignée sur le point d’indice qui sert de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires, et qui lui est déjà gelé depuis plusieurs mois par le gouvernement.

Quelques mesures de ce plan de rigueur peuvent apparaitre plus justes, comme la majoration de 5% de l’impôt sur les sociétés pour les grands groupes de plus de 250 millions d’euros de chiffres d’affaire ou le relèvement du prélèvement libératoire forfaitaire (impôt sur les revenus des placements) de 19 à 24%. Mais ces dernières n’entrent pas dans un véritable plan structurant de réajustement de la fiscalité pour une véritable justice fiscale.

Sans oublier le nouveau de coup de rabot de 700 millions d’euros pour 2012 au titre de la maîtrise des dépenses de Sécurité sociale. Au Sénat, je participe actuellement au débat sur le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2012, où, avec l’ensemble des Sénateurs socialistes et des Sénateurs de Gauche, nous nous battons pour la suppression du doublement de la taxe sur les mutuelles (la T.C.A doit passer de 3,5% à 7%) qui pénalisera encore les affiliés et particulièrement les plus modestes, dont les étudiants. De plus, toujours dans le cadre du PLFSS 2012, nous avons aussi voté la suppression du dispositif de défiscalisation des heures supplémentaires, qui coûte 4,5 milliards d’euros par an sans réel coup de pouce au pouvoir d’achat des concitoyens et qui décourage l’embauche.

A l’heure où la crise sévit et les difficultés sont grandissantes pour tous, et en premier lieu pour les plus fragiles, les bas salaires, etc., nous devons redonner de l’espérance aux Français. Pour reconstruire l’avenir de la France, notre Avenir commun, le Parti Socialiste a construit un projet concret et responsable en réponse à la crise qui nous touche. Ce projet se définit par des engagements forts et des réformes précises (dont la réforme fiscale) au profit de l’ensemble des Citoyens, de la Jeunesse et de la Justice Sociale, dans un encadrement budgétaire clair et maîtrisé. C’est ce projet que portera pour l’élection présidentielle de 2012 notre candidat, François Hollande, et qu’il défendra dans son programme. Et il est d’ailleurs surprenant d’entendre les critiques de l’UMP sur « l’irréalisme du projet des socialistes », alors que le Président Sarkozy, élu sur un programme de défense du pouvoir d’achat et de réduction de la dette, montre un constat d’échec cuisant de son action dont les conséquences sont payées par la majorité des Français au quotidien, ainsi qu’un déficit public qui a gonflé de 500 milliards en 5 ans de mandat.

Pour finir, le constat alarmant porté par François Fillon démontre avant tout le fiasco de la vision politique de la Droite au pouvoir depuis 10 ans, et de l’action politique menée par Nicolas Sarkozy et de son gouvernement.

123456

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord