• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

Archive pour novembre, 2011

Madame la Ministre du Budget MENT !

Valérie PECRESSE, ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’Etat MENT sur le Projet de Loi de Finance 2012. Contrairement aux mensonges proférés de la Droite, les Sénateurs Socialistes et leurs alliés ont proposé un budget de responsabilité, et comprenant une réduction du déficit par rapport au projet irresponsable du gouvernement !

Les élus de Gauche ont démontré dans leurs propositions qu’une alternative crédible et ambitieuse est possible face à la politique d’iniquité et de déficits du gouvernement. Par exemple, les exonérations des heures supplémentaires de la loi TEPA représente une perte budgétaire de presque 3,5 milliards d’euros, sans réels impacts pour les travailleurs. Ce dispositif a coûté l’équivalent du financement de 120 000 emplois par l’Etat, et il a d’ailleurs été dénoncé par le Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée Nationale et la Cour des Comptes (qui accuse vivement l’ensemble des dérives budgétaires du gouvernement) !

De plus, l’accusation de l’ensemble de la Droite au pouvoir concernant la création de 17 taxes par les sénateurs de Gauche est entièrement fausse ! Le projet voté par le Sénat en première lecture est une transformation positive, cohérente et plus juste du projet injuste présenté par le Gouvernement. Le projet du Sénat, préface du projet des Socialistes pour 2012, comprend une réduction des déficits par des recettes supplémentaires justes (dont une taxe sur les transactions financières, se conférer aux mesures adoptées, en bas de cet article) et permet la pérennité de notre Système social hérité de la résistance.

D’autre part, la classe politique de Droite au pouvoir depuis 10 ans est très mal placée pour porter des accusations mensongères alors que Nicolas SARKOZY est le champion de la création de taxes : augmentation de la TVA réduite, taxe sur les sodas, taxe sur les Mutuelles, etc. ! Le discours de « réduction des déficits » et « défenseur du pouvoir d’achat », Nicolas SARKOZY en parlait en 2007 quand il se définissait comme le « candidat de la rupture » (alors qu’il avait été ministre de l’Intérieur et ministre de l’Economie et des Finances entre 2002 et 2007 !). Les résultats des choix idéologiques de la « politique Sarkozy » sont un échec flagrant très alarmant : augmentation de plus de 500 milliards d’euros de la dette de l’Etat, déficit de 23,9 milliards d’euros pour le Régime général en 2010, soit le double de 2008 et un triste record pour la Sécurité Sociale ! et le triplement du déficit de la branche maladie dans cette même période 2008-2010 !

Dans le même temps de cette dérive grave des déficits dénoncée par la Cour des Comptes (10 milliards d’euros supplémentaires par an depuis 2004), le Gouvernement a vidé les caisses de l’Etat avec ses réformes injustes, dont « le paquet fiscal » aux plus riches et un coût de 70 milliards d’euros de pertes pour la Nation… et payé par les contribuables et surtout les classes basses et moyennes !

Et après avoir creusé les inégalités sociales et dilapidé l’argent public, Nicolas SARKOZY et la majorité UMP accuse « ce Peuple qui fraude »… basse stratégie électorale « du bouc émissaire » ! car même si la fraude est une rupture du droit et une atteinte au contrat social, le gouvernement préfère accuser la fraude sociale, celle « des plus faibles » que de dénoncer la fraude fiscale. Car quant la fraude aux prestations sociales s’évalue à 400 millions d’euros par an (soit 1/1000ème des dépenses sociales de la France), la fraude fiscale représente une perte de plus de 25 milliards d’euros annuellement !

Même logique dans la culpabilisation des travailleurs, en agitant « les arrêts de travail abusifs qui coûtent chers »… alors que la CNAM enregistre une baisse des arrêts entre 2008 et 2010, et que la France a un taux d’absence au travail parmi les plus faibles d’Europe !

Aussi, la Droite au pouvoir depuis 10 ans, dénonce avant tout l’échec total de tous ses choix politiques et démontre son incapacité chronique à gérer les problématiques globales des déficits, de la fraude ainsi que d’avoir une vision et un projet de Justice Sociale…

En 2012, les Français seront amenés à trancher entre deux projets de société et j’ai toute confiance en leur jugement !

(Lire la suite)

123456

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord