Archive pour mai, 2011

Refusons la démagogie

Qui peut encore croire, après deux années de crise sans précédent, que les 10 % de chômeurs que compte notre pays sont des assistés, qui refusent sciemment de travailler pour abuser des aides sociales ? Impuissante à répondre aux enjeux de l’emploi, la Droite fait le jeu dangereux du populisme.

Contrairement à ce que laisse entendre Laurent Wauquiez, les montants du RSA et du SMIC ne sont pas comparables. Il est déjà difficile de vivre avec un peu plus de 1000 euros par mois, le montant du SMIC, mais avec 468 euros, le montant du RSA pour une personne célibataire, on ne peut que survivre.

Bien sûr, la fraude existe et doit être combattue avec la plus vive énergie.  Pour autant, elle est tout à fait marginale et ne doit bien évidemment pas remettre en cause ni l’étendue ni la qualité de notre système d’accompagnement social.

J’ai l’occasion de rencontrer, lors de mes permanences à la population, un grand nombre de bénéficiaires des minimas sociaux. Tous me disent la même chose : il ne s’agit pas d’un choix mais d’une situation subie, parfois très douloureusement. Le travail est en effet un moyen de vivre convenablement, mais il est aussi un facteur d’intégration sociale considérable. Sans travail, il n’y a pas d’équilibre de vie.

Après le débat sur les religions, sur l’immigration, sur l’insécurité, il est à craindre que ce nouveau test de l’opinion ne soit qu’un aperçu des prochains arguments de campagne du candidat Nicolas Sarkozy. Faute de rassembler nos concitoyens, la Droite n’hésitera pas à les monter les uns contre les autres pour garder le pouvoir. 

Du Président de la République, il est également question à Arras. Je l’ai accueilli aujourd’hui en tant que Députée de la Circonscription, dans le respect des règles et du protocole républicain. J’ai participé à une autre cérémonie dimanche, en adéquation avec mes convictions : la commémoration du trentième anniversaire de l’élection de François Mitterrand à la Présidence de la République qui s’est déroulé à l’Hôtel de Ville de Liévin, en présence de Pierre Mauroy, Premier Ministre de 1981 à 1984, et de plusieurs anciens ministres.

L’actualité législative de la semaine a été l’examen en 2e lecture par la commission spéciale du projet de loi sur la Bioéthique. Alors que l’Assemblée avait pris une mesure conservatrice en 1ere lecture, le Sénat  a choisi d’autoriser la recherche encadrée sur les cellules souches embryonnaires et la commission entérine ce choix. Je m’en félicite. Si j’ai le plus grand respect pour les arguments donnés par ceux qui sont contre la recherche encadrée, le système de dérogation conçu ne protégeait pas. Après 5 ans de moratoire, il nous faut un programme clair et responsable avec les chercheurs, et strictement encadré.

Je me réjouit de l’arrivée de notre camarade Michel Talbot au sein du Conseil Municipal d’Arras. Connaissant de longue date l’intéressé, je sais qu’il poursuivra, aux côtés des autres membres socialistes au conseil, cette opposition constructive qui fait notre marque de fabrique.

Enfin, comme l’ensemble des militants socialistes et un très grand nombre de nos concitoyens, j’ai été abasourdie par l’incrimination de Dominique Strauss-Kahn.  Les images de ce matin m’ont profondément peinées. J’ai confiance en la justice américaine pour faire tout la lumière sur cette terrible affaire, qui constitue un coup de tonnerre y compris au niveau international. Quoi qu’il en soit, j’ai entendu les dénégations de Dominique Strauss-Kahn qui doit pouvoir bénéficier, comme chaque citoyen, de la présomption d’innocence.

12345

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord