• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Archive pour octobre, 2010

Manifestons nos valeurs !

Samedi 2 octobre aura lieu partout dans notre pays une nouvelle manifestation citoyenne pour la sauvegarde des retraites. J’apporte bien évidemment mon plein et entier soutien à cette action. La mobilisation massive de nos concitoyens est une nécessité afin d’exprimer notre attachement commun à la retraite à 60 ans, à une véritable reconnaissance de la pénibilité et au maintien de la retraite à taux plein à 65 ans.

La réforme est nécessaire mais se doit d’être juste, durable et efficace. Le projet de loi du gouvernement ne répond à aucun de ces critères. Les ouvriers, salariés et cadres payent la facture présentée par un gouvernement qui épargne les riches et le capital. La prise en compte de la pénibilité n’est pas satisfaisante, alors même que l’on sait que ceux qui subissent les conditions de travail les plus difficiles ont une espérance de vie bien inférieure aux autres. Dans le même temps, le fonds de réserve des retraites, créé par la gauche pour financer les retraites lors du pic démographique de 2020, est pillé.  

Pour l’ensemble de ces raisons, je reste pleinement mobilisée, aux cotés des partenaires sociaux, pour l’absolue nécessité de maintenir la retraite à 60 ans, pour le taux plein à 65 ans,  pour une juste répartition du financement, avec la volonté de soutenir une véritable politique de l’emploi. Dans la rue, dans l’hémicycle, notre combattivité s’exerce avec la même détermination. 

Lorsque l’injustice est érigée en mode de gouvernement, alors oui, la république est abimée. Le projet de loi sur l’immigration en est une autre illustration.

Sous le prétexte de transposer des directives européennes qui n’ont aucun caractère d’urgence, cette énième réforme (la  6ème en 8 ans) est une manœuvre de diversion, dans le droit fil du discours du Président de la République à Grenoble au cours duquel il avait établi un lien entre immigration et délinquance.

La mesure la plus emblématique est l’extension de la déchéance de nationalité au Français d’origine étrangère naturalisé depuis moins de 10 ans qui se rendrait coupable d’assassinat sur une personne dépositaire de l’autorité publique. Si la portée symbolique de la mesure est extrêmement puissante, sa force dissuasive est nulle. En effet, le droit international interdit de rendre un citoyen apatride. Autant dire que cette mesure, si elle est applicable un jour, ne sera jamais appliquée dans les faits. Un coup pour rien en ce qui concerne la sécurité de nos concitoyens, mais un bien mauvais coup contre nos valeurs républicaines.

Les Roms sont particulièrement visés par le projet de loi. Sous les prétextes les plus fallacieux, cette communauté fait l’objet de dispositions « sur mesures », pour ne pas dire discriminatoires tant elles semblent orientées, visant à empêcher leur installation sur le territoire et à faciliter leur expulsion. Bien sûr, les Roms ont des habitudes de vie et une culture différentes. Ils n’en sont pas moins des citoyens européens à part entière qui doivent être traités comme tels. La plupart ne demandent pas autre chose. D’ailleurs, le succès des expériences menées dans de nombreuses villes montrent que leur intégration est possible.

Plus généralement, cette loi sur l’immigration organise un durcissement inédit de la législation : un arsenal de mesures dont l’objectif est de jeter l’opprobre sur les étrangers, rendus coupables de tous les maux de la société.

En croyant faire preuve de force, le Président de la République avoue en réalité une inquiétante faiblesse : celle de s’abandonner au populisme à visée électoraliste, contre les valeurs républicaines qui fondent notre identité.

L’égalité ne fait manifestement pas partie des valeurs du Président de la République. Nous en avons un nouvel exemple avec la politique fiscale inique menée par le gouvernement depuis plusieurs années, qui favorise les plus riches au détriment de tous les autres, et une politique de sécurité sociale destructrice, déterminée par la seule logique comptable. Les premières annonces du gouvernement augurent mal du budget 2011 qui s’annonce comme marqué par une rigueur jamais vue. J’y reviendrai régulièrement dans mes prochains articles.

Manifester demain, c’est affirmer l’attachement que nos portons à la justice sociale, à la solidarité et à l’effort partagé.

1...34567

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord