Archive pour mars, 2010

Une semaine politique tout en contrastes…

Le Président de la République avait annoncé qu’il laisserait le temps du débat pour la réforme du système de retraite. Les promesses de la Droite n’engageant que ceux qui y croient, cet engagement n’est manifestement pas valable pour les infirmières qui pourraient voir leur âge de départ à la retraite remis en cause avec le projet de loi sur le dialogue social dans la fonction publique mis en discussion à partir du 30 mars prochain. Le projet d’accord avait pourtant été pourtant repoussé par les organisations syndicales en raison de la non prise en compte de la pénibilité du travail. Un passage en force de mauvais augure en vue du prochain débat sur les retraites. 

Fort heureusement, la vie politique n’est pas faite que de clivages. J’ai votée, comme l’ensemble de mes collègues de Gauche comme de Droite, la loi sur les violences faites aux femmes. Je me félicite de l’adoption à l’unanimité de ce texte, fruit d’un consensus politique sur une thématique trop longtemps délaissée dans l’agenda politique. Les avancées de ce texte sont certaines dans les domaines de la protection des victimes, la prévention et la répression des violences. Il crée notamment une ordonnance de protection des victimes qui atteste de la situation de violence et permet à la victime de faire valoir ses droits de manière plus rapide et plus efficace, notamment auprès des administrations. En outre, la simple demande d’ordonnance habilite le juge à prendre des mesures de protection immédiates et de stabilisation de la situation juridique et financière de la victime des violences. Ces points sont importants quand on sait que quatre femmes sur cinq ne portent pas plainte contre leur conjoint par peur de représailles, pressions familiales ou encore impossibilité matérielle de s’éloigner du domicile conjugal. Le texte vise également à compléter l’arsenal répressif de notre pays contre les violences faites aux femmes. Un « délit de violence psychologique ou morale » est ainsi créé afin de lutter contre le harcèlement moral, qui peut être tout aussi destructeur que la violence physique. Par ailleurs, un délit de « contrainte au mariage » est instauré afin de protéger efficacement les femmes des mariages forcés. Je serai personnellement très vigilante afin que cette loi ne soit pas dénaturée. En tout état de cause, elle doit être conçue comme une première étape et non comme une fin en soi.

Cette semaine parlementaire a vu également une bonne nouvelle pour les socialistes avec la nomination du Député Didier Migaud, actuel Président de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, à la tête de la Cour des Comptes, instance indépendante du pouvoir politique. Je m’en réjouis dans la mesure où il s’agit non seulement d’une reconnaissance individuelle du travail remarquable de mon ami et collègue mais aussi d’une reconnaissance collective de la compétence économique des socialistes. Le traditionnel argument de la Droite selon lequel l’économie ne serait pas la première compétence des socialistes est ainsi démenti par le Président de la République lui-même.

L’actualité, c’est aussi, bien sûr, les élections régionales, avec ses controverses qui sont le lot de chaque campagne électorale. Pour autant, en politique, tout n’est pas permis. La mise au pilori de la tête de liste socialiste dans le Val-d’Oise, Ali Soumaré, pour des faits de délinquance imaginaires sont scandaleux. Monsieur le Maire de Franconville a présenté ses excuses. Mais il a voulu salir l’homme, la formation politique à laquelle il appartient. Et la tête de liste de l’UMP en Ile-de-France, Valérie Pécresse, n’a pas la même réactivité lorsqu’il s’agit de rétablir la vérité que lorsqu’elle relayait des accusations sans la moindre preuve. Comment l’UMP a t’elle pu obtenir de telles informations, strictement confidentielles ??? Je tiens à saluer la dignité d’Ali Soumaré qui, malgré la violence des attaques, s’attache à défendre son projet devant les citoyens.

C’est aussi, dans cette autre atmosphère qu’est celle de notre région Nord – Pas de Calais, ce que les candidats de la liste de la gauche rassemblée menée par Daniel Percheron s’attachent à faire : convaincre !  Les socialistes, candidats, élus, militants ne comptent pas leurs heures pour aller à la rencontre des habitants de notre territoire. Je souhaite les saluer chaleureusement. Je remercie également l’initiative de celles et ceux qui se mobilisent pour le débat citoyen, pour faire connaître l’importance de l’enjeu que revêt cette élection régionale. La mobilisation sera la clé de la réussite du scrutin. J’appelle à la plus grande participation au vote, qui permet à chacun d’exprimer ses convictions et sa volonté pour la région que nous aimons.

1...45678

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord