Une semaine politique tout en contrastes…

Le Président de la République avait annoncé qu’il laisserait le temps du débat pour la réforme du système de retraite. Les promesses de la Droite n’engageant que ceux qui y croient, cet engagement n’est manifestement pas valable pour les infirmières qui pourraient voir leur âge de départ à la retraite remis en cause avec le projet de loi sur le dialogue social dans la fonction publique mis en discussion à partir du 30 mars prochain. Le projet d’accord avait pourtant été pourtant repoussé par les organisations syndicales en raison de la non prise en compte de la pénibilité du travail. Un passage en force de mauvais augure en vue du prochain débat sur les retraites. 

Fort heureusement, la vie politique n’est pas faite que de clivages. J’ai votée, comme l’ensemble de mes collègues de Gauche comme de Droite, la loi sur les violences faites aux femmes. Je me félicite de l’adoption à l’unanimité de ce texte, fruit d’un consensus politique sur une thématique trop longtemps délaissée dans l’agenda politique. Les avancées de ce texte sont certaines dans les domaines de la protection des victimes, la prévention et la répression des violences. Il crée notamment une ordonnance de protection des victimes qui atteste de la situation de violence et permet à la victime de faire valoir ses droits de manière plus rapide et plus efficace, notamment auprès des administrations. En outre, la simple demande d’ordonnance habilite le juge à prendre des mesures de protection immédiates et de stabilisation de la situation juridique et financière de la victime des violences. Ces points sont importants quand on sait que quatre femmes sur cinq ne portent pas plainte contre leur conjoint par peur de représailles, pressions familiales ou encore impossibilité matérielle de s’éloigner du domicile conjugal. Le texte vise également à compléter l’arsenal répressif de notre pays contre les violences faites aux femmes. Un « délit de violence psychologique ou morale » est ainsi créé afin de lutter contre le harcèlement moral, qui peut être tout aussi destructeur que la violence physique. Par ailleurs, un délit de « contrainte au mariage » est instauré afin de protéger efficacement les femmes des mariages forcés. Je serai personnellement très vigilante afin que cette loi ne soit pas dénaturée. En tout état de cause, elle doit être conçue comme une première étape et non comme une fin en soi.

Cette semaine parlementaire a vu également une bonne nouvelle pour les socialistes avec la nomination du Député Didier Migaud, actuel Président de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, à la tête de la Cour des Comptes, instance indépendante du pouvoir politique. Je m’en réjouis dans la mesure où il s’agit non seulement d’une reconnaissance individuelle du travail remarquable de mon ami et collègue mais aussi d’une reconnaissance collective de la compétence économique des socialistes. Le traditionnel argument de la Droite selon lequel l’économie ne serait pas la première compétence des socialistes est ainsi démenti par le Président de la République lui-même.

L’actualité, c’est aussi, bien sûr, les élections régionales, avec ses controverses qui sont le lot de chaque campagne électorale. Pour autant, en politique, tout n’est pas permis. La mise au pilori de la tête de liste socialiste dans le Val-d’Oise, Ali Soumaré, pour des faits de délinquance imaginaires sont scandaleux. Monsieur le Maire de Franconville a présenté ses excuses. Mais il a voulu salir l’homme, la formation politique à laquelle il appartient. Et la tête de liste de l’UMP en Ile-de-France, Valérie Pécresse, n’a pas la même réactivité lorsqu’il s’agit de rétablir la vérité que lorsqu’elle relayait des accusations sans la moindre preuve. Comment l’UMP a t’elle pu obtenir de telles informations, strictement confidentielles ??? Je tiens à saluer la dignité d’Ali Soumaré qui, malgré la violence des attaques, s’attache à défendre son projet devant les citoyens.

C’est aussi, dans cette autre atmosphère qu’est celle de notre région Nord – Pas de Calais, ce que les candidats de la liste de la gauche rassemblée menée par Daniel Percheron s’attachent à faire : convaincre !  Les socialistes, candidats, élus, militants ne comptent pas leurs heures pour aller à la rencontre des habitants de notre territoire. Je souhaite les saluer chaleureusement. Je remercie également l’initiative de celles et ceux qui se mobilisent pour le débat citoyen, pour faire connaître l’importance de l’enjeu que revêt cette élection régionale. La mobilisation sera la clé de la réussite du scrutin. J’appelle à la plus grande participation au vote, qui permet à chacun d’exprimer ses convictions et sa volonté pour la région que nous aimons.

Commentaires

  1. Camerlynck dit :

    A propos de l’affaire Soumaré, excuses ou pas, j’estime que les élus qui ont employé de tels procédés devraient démissionner et être exclus de leur parti.De même je trouve les propos de Peillon concernant Madelin et Devidjan aussi scandaleux. C’est tomber aussi bas que les élus UMP. Je me bats sans cesse autour de moi pour faire comprendre qu’un Noir n’est pas qu’un footballeur ou un bandit. j’ai trouvé Monsieur Soumaré magnifique et il a très bien géré cette crise.
    A propos de la violence faites aux Femmes et en particulier des jeunes filles renvoyées chez elles pour des mariages alors qu’elles sont mineures, pourquoi ne pas dire Haut et Fort qu’il s’agit de PÉDOPHILIE officielle.
    Enfin je crois qu’il est très important que les élus des régions réagissent fortement aux propos du ministre Woerth ce matin, qui a dit que les régions n’avaient rien fait sauf mettre des écussons sur les trains. SCANDALEUX de la part d’un ministre méprisant et hautain.
    Je voudrais aussi profiter de ma réaction à ce mot que je soutiens et approuve évidemment, que sur le plan européen il me semble urgent de mettre en commun des lois sur le mariage, le divorce, et le mariage des gays. je viens de me marier en Belgique avec Laurent. Ce pays ne fait pas les choses à moitié et pourtant ce n’est pas une République.Luttons. Amitiés

  2. Tony MORALES dit :

    J’ai pu constater hier, lors de la réunion publique à St Nicolas des candidats aux régionales de la 1 ere et 2 ème circonscription, combien ces femmes et ces hommes engagées avaient de réelles compétences à participer à la gestion de la région Nord Pas de Calais et leur attachement à Daniel PERCHERON qualifié à plusieurs reprises de visionnaire. Pourtant la campagne devrait se focaliser aussi sur l’abstention, tant les médias inféodés au pouvoir nous abreuvent de sondages favorables pour une victoire de la gauche. Désormais la seule solution pour Sarko de limiter « la casse » est que les abstentionnistes soient les plus nombreux possibles.Enfin , il sera difficile de faire le grand chelem, si l’on compte les DOM car la Guyane risque de représenter une victoire de l’UMP à cause d’un « BESSON guyanais ».

Laisser un commentaire

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord