Les grandes manœuvres du gouvernement

Le Conseil Constitutionnel vient de rendre sa décision en ce qui concerne le projet de redécoupage des circonscriptions. Malgré la valeur de nos arguments et les réserves qu’il émet, la réforme est validée dans sa globalité. Le Conseil n’ayant pas la possibilité de fragmenter sa décision, il n’a, par conséquent, pas été en mesure d’apprécier au cas par cas les situations les plus scandaleuses.

Je regrette profondément cette décision. Elle valide une anomalie démocratique, une véritable inégalité devant le suffrage de nos concitoyens. En 2012, la gauche devra rassembler 51,4 % des suffrages pour redevenir majoritaire au parlement. Je reste néanmoins convaincue que nos concitoyens ne seront pas dupes de cette manœuvre grossière, et qu’ils sauront s’en souvenir en temps utiles.

En parlant de manœuvre, je ne puis m’empêcher d’évoquer le « sommet social » voulu par Monsieur le Président de la République et qui s’est tenu lundi dernier au Palais de l’Elysée. En définitive, les partenaires sociaux ont été convoqués pour s’entendre dire qu’il n’y aurait aucune décision avant plusieurs mois. A quelques semaines des régionales, il s’agit en effet de rassurer l’opinion à coups de concertations qui n’ont pour d’autre vocation de masquer les véritable intentions du gouvernement.

Les besoins sont pourtant criants. Pourquoi attendre pour régler la problématique urgente des chômeurs en fin de droit ? Le Parti Socialiste propose des solutions immédiates, et notamment la création d’une Allocation Solidarité Crise (ASC) qui prolonge de 6 mois les indemnités chômage. En période de crise, la solidarité collective doit être plus que jamais déterminante pour amoindrir les effets de la récession économique. Nicolas Sarkozy a agit pour aider les banques. Aujourd’hui, nous attendons qu’il fasse de même pour les citoyens.

 Au coté de mes collègues à l’Assemblée nationale, je serais extrêmement vigilante sur l’ensemble de ces thématiques, et plus particulièrement sur le sujet des retraites. La retraite par répartition doit rester la règle. Elle est le ciment de notre modèle social et nous n’accepterons pas qu’elle soit une nouvelle fois remise en cause. Par ailleurs, nous renouvèlerons notre attachement pour maintenir l’âge légal de la retraite à 60 ans et poursuivrons nos efforts pour que soit pris en considération la notion de pénibilité du travail.  

Le gouvernement serait-il allergique à tout ce qui touche le social ? Un nouvel exemple nous est donné avec l’intégration de la thématique Economie Sociale et Solidaire (ESS) au sein de la Direction générale de la cohésion sociale, rassemblant de nombreux sujets épars, et qui traduit par ce fait le désintérêt du gouvernement sur un sujet pourtant essentiel.

La majorité sortante au Conseil Régional a pris toute la mesure de l’économie sociale et solidaire qui constitue un élément du bouclier contre la crise. Notre projet 2010-2016 prévoit d’ailleurs la création de 3000 nouveaux emplois dans ce domaine pour répondre aux nouveaux besoins de services des habitants, en mettant en œuvre le fonds de soutien direct aux porteurs de projets annoncé en 2009.

Enfin, pour conclure mon propos hebdomadaire, je souhaite reprendre un sujet que j’avais évoqué la semaine dernière, à savoir le problème de la mise en garde a vue systématique. J’avais évoqué des excès flagrants touchant de jeunes adolescents menottés.  J’estime qu’il est désormais temps d’agir afin de définir et limiter les infractions justifiant un placement en garde à vue. Par ailleurs, il est nécessaire de renforcer les droits du gardé à vu, comme l’impose la jurisprudence européenne, et notamment prévoir l’obligation de l’assistance d’un avocat dès la première heure et lors d’un interrogatoire. Ces exigences sont complémentaires de l’obligatoire prise en compte des droits des victimes.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord