• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

Archive pour décembre, 2009

Un espoir pour dissiper les écrans de fumées

Les socialistes se sont rassemblés la semaine dernière à Tours afin de valider les listes aux Régionales et lancer la campagne. Mission accomplie !  J’ai senti, chez chacun des participants à la convention, beaucoup d’enthousiasme à la perspective d’aller à la rencontre de nos concitoyens. Il s’agit de faire connaître notre bilan et de convaincre que, dans 21 régions sur 26, nous avons amélioré la vie quotidienne et imaginé les conditions d’un projet économique, social et durable.

Il est vrai qu’en 6 ans, un chemin considérable a été parcouru. Nos régions ont choisi l’avenir en investissant massivement pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation. Nos régions ont choisi la qualité de vie en rénovant les TER et les lycées. Elles ont fait de l’éducation et la formation leurs priorités. Notre Région Nord – Pas de Calais a d’ailleurs été pionnière, innovante, en entrant dans l’Agence Régionale d’Hospitalisation sur la prise en charge du cancer.

Contrairement à ce que souhaite faire croire la Droite, la mobilisation sans précédent des régions s’est accompagnée d’une très grande modération fiscale. Et lorsque des difficultés budgétaires ont eu lieu, c’est d’abord en raison des transferts de charges non compensés par l’Etat. En tout état de cause, il me semble pour le moins surprenant de recevoir des leçons de bonne gestion de la part d’une majorité qui gouverne le pays depuis plus de 7 ans et qui est seule responsable de la catastrophe que l’on sait pour nos comptes publics. La passivité du gouvernement sur ce sujet pourtant primordial est stupéfiante. Et lorsque l’on perçoit une réaction (autre que lorsqu’il s’agit de faire sembler de chanter), c’est pour rejeter la faute sur…  les 35h, bouc émissaire favori de la droite depuis une décennie ! A nouveau, la manœuvre est grossière et ne trompe plus personne : elle ne suffira pas pour masquer l’incompétence et l’incurie économique dont fait preuve depuis des années le gouvernement alors que les 35h ont constitué un « matelas social » dans cette crise économique sans précédent.

Puisque l’on parle d’écrans de fumée, il m’est impossible de ne pas évoquer dans ces colonnes le débat sur l’identité nationale. Celui-ci prend la tournure indigne que je craignais : il ne s’agit pas de nous rassembler, mais de nous diviser en stigmatisant l’étranger voire même le Français d’une religion autre que la dominante. Une Ministre de la République qui stigmatise « les jeunes musulmans », des déclarations qui rivalisent de propos frisant la xénophobie, des projets de lois douteux : il est temps que cette mascarade cesse. Mais pendant que l’attention des médias est détournée, on passe très opportunément sous silence un sujet au combien plus important pour nos concitoyens ; la mise à sac de la Poste, l’un de nos services publics majeurs en passe d’être sacrifié sur l’autel du libéralisme.

Il est un autre sacrifice que nous prépare la majorité : celui de la formation des maîtres. Dans le projet du Ministre de l’Education, l’IUFM disparaitra purement et simplement. En 2010, les futurs maîtres d’école seront recrutés par concours au niveau du Master II, sans autre formation. En privilégiant l’académisme pur et dur sur toute autre considération, le Ministre mettra devant les classes des jeunes professeurs démunis de toute expérience, certes étudiants brillants, mais à qui personne n’a appris le métier. C’est avec raison que les étudiants, professeurs et formateurs se mobilisent pour refuser cette réforme dangereuse. Je serai bien entendu à leurs côtés. Quand je fais référence à mon métier de Médecin, il y a la théorie mais surtout pendant 10 ans le « compagnonnage » auprès des professeurs, médecins à l’hôpital. C’est la transmission de l’expérience, du métier.

Pour conclure ce billet, j’ai participé cette semaine à une conférence régionale sur l’égalité professionnelle et salariale Homme Femme. La situation n’est pas glorieuse, le chemin est encore long et tortueux : je pense notamment aux femmes en situation de temps partiel subi. Il convient de répondre à l’urgence de ces situations qui peuvent parfois conduire à une très grande précarité. La mobilisation pour l’emploi des Hommes et des Femmes est ma priorité, quand la crise économique continue d’aggraver la crise sociale si lourde à assumer pour tant de nos concitoyens.

12345

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord