• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

Archive pour octobre, 2009

Les jeux sont faits, rien ne va plus…

Il y a des priorités qui étonnent. Alors que nos concitoyens souffrent de la crise, la majorité a récemment fait examiner à l’Assemblée nationale le projet de loi sur la libéralisation des jeux et paris en ligne.

Au delà de la question de l’intérêt d’un tel sujet dans le contexte socio-économique de notre pays, il faut bien reconnaître que c’est une véritable boite de pandore qu’ouvre le gouvernement : si la plupart des joueurs savent demeurer raisonnables, un grand nombre souffrent d’une véritable addiction au jeu qui ne pourra que croître au regard des facilités offertes par le jeu en ligne.

Sur Internet, l’argent semble virtuel, mais les banqueroutes seront, elles, bien réelles. Les mécanismes de contrôle des joueurs compulsifs prêteraient à sourire si nous n’étions pas certain des ravages induits par la libéralisation du secteur. En effet, si ceux-ci peuvent être – y compris à leur demande – interdits de casino, de tels garde-fous n’existent pas sur internet en raison l’absence de base de donnée commune aux sites de paris et casinos en ligne.

La loi prévoit qu’un joueur ne pourra dépasser un certain plafond financier, pour passer outre, il suffira… d’aller s’inscrire sur un autre site ! Autant dire que la barrière posée n’en est pas une pour ceux qui ne jouent plus par plaisir mais par nécessité, sans qu’il leur soit psychologiquement possible de s’arrêter.
Rien n’obligeait le gouvernement à  renoncer au statut quo. En raison des dangers qu’ils peuvent représenter, la Cour de justice européenne a, mardi 8 septembre, jugé légitime la volonté d’un Etat d’interdire ces opérateurs. Cette libéralisation est par conséquent de la seule et unique volonté du gouvernement français.
Rien ne va non plus sur le sujet controversé du redécoupage des circonscriptions.

C’est pour la démocratie que se battent les députés du groupe socialiste. Lorsque sur 33 circonscriptions supprimées, il en a 10 seulement de droite, soit 30%, alors qu’elle rassemble 60 % de l’assemblée, il y a un problème. Lorsque sur les 33 circonscriptions créées pas moins de 24 seraient à droite si l’on y calait les résultats de 2007, il y a aussi un problème. Lorsque les subtilités du découpage feront qu’il faudra pour la gauche réunir 51,4% des voix pour espérer obtenir la majorité à l’Assemblée, c’est plus qu’un problème mais une véritable aberration démocratique. Nous nous battrons avec tous les moyens qui sont les nôtres, y compris en demandant le contrôle  du Conseil constitutionnel.

La semaine politique a également été marquée par la controverse Frédéric Mitterrand, dont la personnalité complexe est connue de tous. Son livre est sur la place publique depuis plusieurs années. Il y exprime dans des termes crus, souvent difficiles, une véritable désespérance qui est une des facettes de ce qu’il est. Pour autant, il s’est clairement exprimé sur ce qui lui est reproché. Il me semble aujourd’hui nécessaire d’en prendre acte.

Pour conclure sur une note positive, j’ai été particulièrement touchée du chaleureux accueil des habitants du canton de Marquion qui m’ont reçu dans la salle des fêtes de la ville éponyme à l’occasion de ma première réunion de compte rendu de mandat cette année. Pendant une bonne partie de la soirée, j’ai eu le plaisir de faire part de mon action à la quatre-vingtaine de personnes présentes.  Nous avons par la suite débattu, échangé nos points de vue lors d’une instructive séance de questions-réponses puis d’une manière plus festive autour du pot de l’amitié. Je vous invite d’ailleurs à la prochaine réunion qui aura lieu à la salle des fêtes de Vitry-en-Artois ce jeudi 15 octobre, à partir de 19h00.

12345

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord