• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

Archive pour septembre, 2009

Un automne de mobilisations en perspective

Notre parti se rénove. Afin de lui en donner les moyens et les outils, Martine Aubry a souhaité consulter les militants sur les grandes orientations de la refondation par le biais d’un vote qui se déroulera ce vendredi 1er octobre. En tant que Députée socialiste, je suis engagée pour porter les changements considérables soumis à l’appréciation des militants. L’enjeu est de taille. C’est ni plus ni moins au franchissement d’une étape nouvelle dans la démocratie auquel le Parti Socialiste nous convie : les primaires ouvertes pour la désignation de notre candidat à l’élection présidentielle, le non-cumul des mandats, la limitation à un seul renouvellement du mandat des présidents d’exécutifs locaux, la représentation des femmes dans nos instances.  Le succès de cette initiative doit servir à l’élaboration d’un projet pour nos concitoyens.

Je participe actuellement aux journées parlementaires des socialistes à Toulouse. Elles permettront notamment de préparer nos réponses aux mauvais coups du gouvernement dont, le moins que l’on puisse dire, est qu’ils ne manqueront pas ces prochaines semaines.

Depuis 2007, le décalage entre le discours et la réalité de l’action de l’exécutif est érigé en mode de gouvernance. L’annonce du Projet de loi de Finances pour 2010 est en soi un exemple de désinformation : présenté comme « volontariste » et « vert », il poursuivra au contraire une politique de suppression de fonctionnaires (Education nationale, Police), de désengagement généralisé et de mise à sac du service public.

Le gouvernement n’est pas dans de meilleures dispositions en ce qui concerne le Projet de Loi de Finances pour la Sécurité Sociale. On racle les fonds de tiroir en augmentant le forfait hospitalier de 16 à 18 euros. Une  nouvelle fois, le patient paiera la note de l’incapacité de la majorité à changer un cap politique qui menace jusqu’aux fondements mêmes de notre système de santé.

Ce sera également au tour du redécoupage des circonscriptions de faire l’objet de l’examen du parlement. Malgré toute notre combativité, il est à craindre que les jeux politique ne soient déjà faits : on voit mal les raisons qui motiveraient les députés de la majorité à aller à l’encontre d’une réforme conçue pour faciliter leur réélection. Contrairement aux promesses, l’opposition n’a pas été ni associé ni écouté dans l’ensemble du processus de décision : le résultat en est un charcutage partisan. J’espère que le Conseil Constitutionnel saura défendre les valeurs essentielles de notre démocratie.

La réforme territoriale sera elle aussi prochainement à l’ordre du jour. Au vu des informations (parcellaires) qui filtrent de la réforme, c’est à une opération de mise sous tutelle des collectivités par l’Etat que nous nous dirigeons. Le mode d’élection des nouveaux « conseillers territoriaux » au scrutin majoritaire à un tour teinté d’une dose de proportionnelle semble avoir été conçu sur mesure pour l’UMP. Par ailleurs, la disparition de la taxe professionnelle inquiète légitimement les collectivités alors que celle-ci sera remplacée par une dotation de l’Etat qui supprimera de fait leurs marges de manœuvres budgétaires. Les compétences mêmes des collectivités territoriales qui seront atteintes.

Nos concitoyens doivent s’approprier la problématique de la défense des collectivités territoriales. Leur rôle est en effet fondamental dans la vie quotidienne de chacun d’entre nous. Pour ne prendre qu’un seul exemple, les actions complémentaires du Conseil Général du Pas-de-Calais et du Conseil Régional du Nord Pas-de-Calais sont fondamentales dans le contexte de crise économique que nous subissons depuis près d’un an. Les politiques d’investissement et de formation professionnelle menées engendrent des résultats encourageants notamment en ce qui concerne le chômage des jeunes. La crise est toujours là, mais un peu moins violente en ce qui concerne ses conséquences pour notre région.

Vous connaissez mon engagement. Ces prochains moins, je serais plus que jamais présente, partout où cela sera utile, pour défendre le service public, les droits des patients et, plus généralement, l’intérêt du plus grand nombre.

Je vous invite sans attendre à vous mobiliser. La Poste, service public de proximité, à besoin de votre soutien.  Sa privatisation, voulue par le gouvernement et aucunement imposée par les institutions européennes, conduira à un recul considérable en ce qui concerne la qualité du service rendu, à la présence de la Poste en milieu rural et en termes tarifaires. Il est fondamental de voter dans les mairies ou les lieux publics où sont organisés la votation citoyenne, prévue jusqu’au 3 octobre.

1234

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord