Archive pour avril, 2009

La solidarité pas « Welcome » à Calais

J’ai eu l’occasion à plusieurs reprises sur ce blog d’exprimer ma position sur la politique du gouvernement en ce qui concerne les migrants, tout particulièrement en ce qui concerne le calaisis.

Les derniers événements semblent franchir un nouveau palier dans la démagogie. Deux jours avant la visite d’Eric Besson, pas moins de 500 policiers et gendarmes ont été mobilisé pour arrêter près de 200 migrants dans notre région. Ce coup médiatique déplorable, justifié par le Ministre de l’Immigration comme un instrument de lutte contre les réseaux de passeurs, n’aura permis en définitive que de priver de liberté 194 migrants pendant 24 heures sans que la moindre charge n’ait été émise à leur encontre.

Eric Besson à Calais a annoncé des mesures qu’il a lui-même qualifiées de « légères ». On ne peut que lui donner raison, tant elles apparaissent sous-proportionnées, voire totalement contre-productives, par rapport aux graves problèmes dont il est ici question.

La prochaine fermeture de la « jungle », en fait une zone dunaire où les migrants trouvent tant bien que mal à survivre sous des abris de fortune, est l’illustration de cette politique de l’autruche que les socialistes dénoncent. Cacher le problème ne le fera pas disparaître. Avec la fermeture de ce lieu, quel choix auront les migrants si ce n’est d’errer ? La leçon de Sangatte aurait pourtant dû alerter le Ministre. En effet, malgré les propos rassurants, la fermeture de ce lieu d’accueil n’aura eu pour seul effet que de dégrader les conditions de vie des migrants et, par voie de conséquence, d’exacerber les tensions.

A cette situation indigne, les socialistes ont pris leurs responsabilité en déposant une proposition de loi visant à mettre fin au « délit de solidarité » qui permet de poursuivre quiconque apporte une aide matérielle à des étrangers en situation irrégulière (accueil, accompagnement, hébergement). L’objectif est de dépénaliser toute aide lorsque la sauvegarde de la vie et de l’intégrité physique de l’étranger est en jeu, tout en sanctionnant les profiteurs des clandestins, comme les réseaux de passeurs ou les marchands de sommeil.

Contrairement à ce qu’affirme le Ministre, les poursuites de bénévoles sont une réalité : toutes les associations intervenant sur place peuvent en témoigner. Cet après-midi à l’Assemblée nationale, la majorité de droite a exprimé son refus de toute suppression du délit de solidarité.

Le 5 mai prochain, date du vote à l’Assemblée de la proposition socialiste, c’est sans doute au maintien d’un véritable déni de solidarité, contre lequel se battent tant de nos concitoyens à Calais ou ailleurs, que nous assisterons.

12345...7

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord