• Accueil
  • > Archives pour février 2009

Archive pour février, 2009

Mobilisons-nous pour l’Ecole !

Les écoles maternelles et primaires sont le socle de notre pacte républicain ; c’est d’abord l’affirmation que tous les enfants, quelle que soit leur origine sociale ou territoriale, ont droit à un égal traitement scolaire.

Depuis plusieurs années, les mauvais coups portés contre l’éducation publique se multiplient : les menaces contre les maternelles qui tendent à être transformées en simple garde d’enfants, la baisse des moyens alloués aux zones d’éducation prioritaires, la coupe sombre dans les subventions aux associations d’éducation populaire, la disparition programmée des RASED qui permettent un accompagnement efficace des enfants les plus en difficultés…

Le fondement de l’école publique est en danger : De plus en plus d’enfants, de plus en plus jeunes, se sentent exclus d’un système qui n’a plus pour vocation première de leur donner toutes les chances pour l’avenir.

Cette évolution, profondément inquiétante, a également des conséquences sur l’aménagement du territoire.

Chacun en a conscience; l’école est un service public essentiel de la vie quotidienne des familles et, à ce titre, constitue un facteur déterminant d’ancrage des populations.

Pour ces raisons, les communes s’investissent de manière conséquente par la mise à disposition de moyens humains, par des investissements en matériels et la réalisation de travaux importants pour favoriser l’éducation.

En dépit des efforts considérables des collectivités, les cartes scolaires de notre Académie de Lille se succèdent et se ressemblent : le rectorat applique une politique de suppression de postes d’enseignants qui conduisent à de nombreuses fermetures de classes, en particulier dans les espaces ruraux.

Contrairement au motif systématiquement invoqué, la corrélation entre les suppressions de postes et les effectifs des élèves ne permet pas d’en comprendre la logique. En réalité, si logique il y a, elle n’est que comptable dans un contexte général de suppressions des services publics de proximité.
 
Ce mépris porté à notre territoire n’est plus supportable. Au delà de leurs différences, les élus du Pas-de-Calais doivent unir leur action pour maintenir le service public d’enseignement qui constitue l’ossature de la citoyenneté, de la cohésion sociale et territoriale.
 
L’interdépendance des territoires nous incite à une pleine et entière solidarité envers tout projet de fermeture de classe. C’est la raison pour laquelle j’ai proposé aux Maires d’agir pour exprimer leur attachement au service public de l’Education en réunissant, chaque mois, un conseil municipal extraordinaire centré sur cette problématique.        
 
Le lancement d’une pétition basée sur une motion adoptée lors d’un de ces conseils extraordinaires sera un des outils de la mobilisation citoyenne, afin de rappeler à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale qu’il se doit de favoriser les efforts engagés pour la réussite éducative, par le maintien des conditions d’enseignement et donc des effectifs d’enseignants quand les communes font des efforts plus que conséquents pour l’entretien et la rénovation des écoles.

12345...8

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord