• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

Archive pour janvier, 2009

A chacun sa méthode…

Au Parti Socialiste, nous assumons notre démocratie interne y compris, quoi de plus naturel, lorsque le débat fait apparaître des divergences de point de vue. Si les discussions ont pu apparaître longues, et même parfois vives, le jeu en valait la chandelle. Les militants ont tranché pour une direction renouvelée, féminisée et rajeunie qui porte en elle cette volonté de résistance à la Droite et de changement de la société qui anime tous les progressistes .

Autre parti, autre mœurs. Nicolas Sarkozy, lui, ne s’embarrasse pas de considérations qu’il considère comme superflues. A l’UMP, le fait du Prince est en vigueur : Depuis son palais, le Président de la République distribue les grâces et disgrâces.

Cela a été Patrick Devedjian, cela ne l’est plus. Se définir comme « l’auxiliaire » du Président n’aura pas suffit. C’est maintenant Xavier Bertrand, jusqu’à ce qu’il ne plaise plus à son tour. Et gare à celui qui viendrait contester ; lorsque le chef parle, les subordonnés doivent se taire et exécuter. Nombreux sont ceux qui l’on appris à leurs dépens : C’est notamment le cas de Rama Yade qui, en refusant l’ordre de se présenter aux élections européennes, a subi en guise de mesure de rétorsion un véritable lynchage politique largement médiatisé.

Jusqu’ici, dans notre tradition politique, c’était le remaniement gouvernemental qui faisait éventuellement changer les équipes du parti majoritaire. Aujourd’hui, c’est le remaniement de l’UMP qui commande la composition du gouvernement. Ce renversement de hiérarchie en dit long sur la réelle priorité du Président : ne pas perdre les élections européennes.

« La crise ? Quelle crise ? ».

Les français ont de quoi se sentir délaissés. Alors que la crise frappe durement, le gouvernement ne semble pas concentré sur leurs souffrances quotidiennes. De plus en plus de nos concitoyens survivent plutôt que vivent, et pourtant la prochaine échéance électorale semble bien plus importante aux yeux de l’exécutif ; il est vrai qu’une défaite viendrait fragiliser le chef au moment même où la contestation monte dans l’opinion.

Nicolas Sarkozy a donné une mission à Xavier Bertrand : jeter de la poudre aux yeux, brouiller les cartes, focaliser l’attention de l’opinion sur l’accessoire pour ne pas qu’elle voit l’essentiel.

C’est vrai, le nouvel « auxiliaire » est d’apparence plus affable que le précédent, mais il n’en soutiendra pas moins la même politique de casse sociale que ses prédécesseurs. Son seul objectif est de remettre en marche la machine électorale : Nulles idées ou convictions à en attendre, mais la mise en branle du rouleau compresseur qui obéit docilement à son maitre.

Les Français peuvent compter sur les socialistes pour faire entendre leur voix. A l’Assemblée, dans la rue auprès des salariés et de ceux qui souhaiteraient le devenir, nous sommes pleinement mobilisés pour la défense de l’emploi et du pouvoir d’achat.

12345...17

MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Le vécu Algérien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN
| DES IDEES ET DES REVES Nord